Home » 121 Curriculum vitae pour un tombeau by Pierre Lamalattie
121 Curriculum vitae pour un tombeau Pierre Lamalattie

121 Curriculum vitae pour un tombeau

Pierre Lamalattie

Published November 2011
ISBN : 9782362010521
446 pages
Enter the sum

 About the Book 

L’auteur Pierre Lamalattie est né à Paris en 1956. Il apprend très tôt les bases de la peinture à l’huile grâce aux conseils et à l’expérience de l’artiste Léo Lotz. Au cours de ses études à l’Agro de Paris, nombre de voyages et de rencontresMoreL’auteur Pierre Lamalattie est né à Paris en 1956. Il apprend très tôt les bases de la peinture à l’huile grâce aux conseils et à l’expérience de l’artiste Léo Lotz. Au cours de ses études à l’Agro de Paris, nombre de voyages et de rencontres contribuent à entretenir son goût pour l’art pictural. Après avoir travaillé comme médiateur social et enseigné quelques années la gestion des ressources humaines, il décide en 1995 de se consacrer uniquement à la peinture. Son travail, résolument figuratif et férocement ironique, propose notamment une réflexion sur la vie contemporaine au travail. Seul ou avec d’autres artistes, il expose régulièrement ses œuvres en France (www.lamalattie.com). 121 curriculum vitae pour un tombeau est son premier roman. Le livre Au cours d’un trajet en voiture avec sa mère malade, Pierre, un artiste râleur, a un déclic. Ce jour-là, il décide d’entreprendre enfin quelque chose de sérieux : peindre un cycle de 121 portraits de femmes et dhommes de son temps, chacun représenté par une sorte de CV - un « tombeau », au sens où lentendent les musiciens, cest-à-dire un hommage solennel à des personnes vivantes ou disparues. Cet étonnant roman, au style très corrosif, raconte laventure d’un peintre parti à la recherche de ses modèles. Six mois de la vie d’un « type inoffensif » durant lesquels les gens quil rencontre lui paraissent extraordinairement drôles, extravagants et tragiques. Six mois qui sachèvent au moment de l’inauguration de son exposition et de lenterrement de sa mère. « Deux événements minimes. »